Si dans une grande majorité de cas les achats sur internet se déroulent sans incident, certains fraudeurs profitent des achats en ligne pour pirater les comptes bancaires des consommateurs et réaliser à leur insu des opérations frauduleuses.

Le e-commerce est un mode d’achat complémentaire des canaux de vente traditionnels ( boutique physique, foire, marché etc… ). Il présente de nombreux avantages (offre adaptée à vos besoins, offre sur mesures, gain de temps, meilleur prix, etc.) mais il peut parfois cacher certains pièges. Pensez à bien comparer les vendeurs internet : à technicité identiques, à dimensions égales, à couleurs similaires, avec ou sans livraison etc… et faites-vous un petit pense bête et analyser avant d’acheter.

Le m-commerce (mobiles et tablettes)

Les téléphones portables ( smartphone ) ne se limitent plus à offrir des services vocaux, à prendre des photos, ils sont devenus le vecteur de nouvelles formes de commerce électronique, notamment grâce au développement des applications mobiles. Selon les chiffres publiés en 2018 par la Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance (FEVAD), 12.1 millions de français ont déjà effectué un achat à partir de leur mobile. Le m-commerce représente 21 % du chiffre d'affaires des sites de e-commerce, avec 16.8 milliards d'euros.

Il n’existe pas de règles propres au m-commerce. Une vente réalisée au moyen d’un smartphone doit respecter les dispositions du code de la consommation sur les contrats conclus à distance et celles de la LCEN.

Achats en ligne : comment vérifier la fiabilité d'un site ?

Quels sont les conseils à suivre ?

Voici nos conseils pour réaliser vos achats en toute sécurité.

Vérifier la réputation du site internet e-commerce

Pour être sûr que le site sur lequel vous souhaitez acheter un produit est fiable, la Direction générale de la concurrence, de la consommation, et de la répression des fraudes (DGCCRF) recommande « d’entrer le nom du site ou du produit sur un moteur de recherche, éventuellement associé avec le terme arnaque ».

Dans les résultats de la recherche, vous pourrez vérifier si d’autres internautes ont déjà eu des mauvaises expériences avec le vendeur tout en sachant que la concurrence émet aussi des avis négatifs afin de faire perdre de la crédibilité.

Vérifier les mentions légales

Les sites internet ont l’obligation de publier les mentions légales : il vous est ainsi possible de vérifier le nom, la dénomination sociale, l’adresse, les contacts, etc et de vérifier dans votre moteur de recherche si l’entreprise en question dépose bien ses bilans et ses résultats et surtout si elle est bien spécialiste dans ce qu’elle vends.

Être vigilant face à une offre trop alléchante

Faites attention aux offres trop alléchantes, avec des supers promotions, des remises pharaoniques etc. Elles cachent souvent des frais cachés ( livraison, emballages etc ) ou des produits de faibles qualités. Vérifiez attentivement les fiches produits descriptives, le descriptif, les notices techniques et de montage et ne vous satisfaites pas que des photos, précise entre autre la DGCCRF.

Ne pas se fier uniquement aux avis des consommateurs

Les avis des consommateurs ne sont pas toujours fiables car les concurrents sont malheureusement souvent jaloux des belles boutiques en ligne ! Qu’il s’agisse de faux avis positifs postés par le professionnel, ou d’avis négatifs rédigés par un concurrent, les faux commentaires sur les sites en ligne trompent le consommateur et faussent la concurrence, même si la pratique des faux commentaires est interdite en France et que Google et d’autres vérifient cela.

Paiement en ligne : plusieurs conseils pour éviter les risques de piratage

La France compte plus de 200 000 sites marchands sur internet, un nombre qui a été multiplié par 10 en dix ans. Si dans une grande majorité de cas les achats sur internet se déroulent sans incident, certains fraudeurs profitent des achats en ligne pour pirater les comptes bancaires des consommateurs et réaliser à leur insu des opérations frauduleuses. Voici nos conseils pour réaliser vos achats en toute sécurité.

Dois-t-on préférer un site français ?

Il est conseillé de choisir un site français ou européen, afin de vous garantir des droits que ne garantissent pas les sites installés hors de l’Union Européenne.

acheter en ligne en toute sécurité chez fermeture online

Choisissez la double sécurité avec votre banque

Deux précautions valant mieux qu'une, utilisez les doubles sécurités de paiement proposées désormais par la plupart des banques. Outre le traditionnel cryptogramme visuel (généralement un code à 3 chiffres situé derrière votre carte), il vous est possible de valider votre paiement en ligne par une seconde étape. Généralement en rentrant un code qui est envoyé par votre banque juste après le paiement. Il s'agit la plupart du temps d'un code envoyé par SMS que vous devez renseigner pour confirmer votre commande. Parfois également, vous devez ouvrir l'application de votre banque sur votre smartphone pour valider la transaction.

Vérifiez que la page est bien sécurisée

Il est vivement recommandé de faire vos achats sur un site web disposant d’une sécurité « https » : en effet, il existe 2 types de sites internet. Ceux dont l'adresse commence par « http:// » et ceux dont l'adresse commence par « https:// ». Évitez de faire vos achats sur les sites en « http:// » et ne créez par un compte sur un site lorsque l'url commence par « http:// » car les informations (mot de passe, informations personnelles, informations bancaires, etc.) peuvent être interceptées par des tiers (attention, cette condition est nécessaire, mais pas suffisante). Par ailleurs, ne partagez jamais des informations personnelles (mot de passe par exemple) : aucun site fiable ne vous demande ce type d'informations.

Prenez garde aux sites inconnus et aux offres trop alléchantes

Certaines offres sont parfois trop alléchantes pour être vraies, remises trop importantes, prix promotionnels etc. Ne craquez pas sur de prétendues bonnes affaires sans avoir vérifié la réputation du site auparavant. Lisez les notes et avis de consommateurs. Méfiez-vous des sites qui proposent un prix nettement plus bas que leurs concurrents et comparez les avec la concurrence en vérifiant notamment la technicité .

Évitez d'enregistrer vos coordonnées bancaires

Réfléchissez à deux fois avant de garder en mémoire votre numéro de carte sur votre téléphone ou votre ordinateur. Certaines applications et certains navigateurs internet vous proposent d'enregistrer vos coordonnées pour ne pas avoir à les retaper ultérieurement. Une méthode déconseillée par la Cnil : « ces terminaux ne sont pas nécessairement conçus pour garantir une sécurité optimale des données bancaires ».

Dois-t-on se méfiez-vous des réseaux WiFi publics ?

Pas de précipitation pour faire vos achats. Si vous êtes connecté à un WiFi public, dans un café, un hôtel ou une gare par exemple, mieux vaut ne pas rentrer votre numéro de carte. En effet, la Cnil met en garde : « Un éventuel pirate peut saisir l'occasion d'un WiFi mal chiffré pour (...) intercepter certaines de vos données ». Un pirate peut voir, sur un réseau Wi-Fi non sécurisé, le trafic de données : il peut saisir l'occasion pour installer un logiciel malveillant sur votre terminal ou intercepter certaines de vos données. Ne vous connectez pas sur un site marchand ou sur le site de votre banque, y compris via une application, via un Wi-Fi public (gare, café…) ou le Wi-Fi d'un hôtel. Chez vous, sécurisez votre réseau Wi-Fi avec un mot de passe fort avant toute transaction. Attendez d'être plus à l'abri, sur un réseau privé.

Comment assurez votre sécurité numérique globale ?

Au-delà même de la nécessaire vigilance dont vous devez faire preuve au moment de vos achats en ligne, être vigilant concernant votre sécurité numérique au quotidien vous permettra de sécuriser d'autant plus vos paiements. À ce titre, le respect de quelques conseils de base peut être utile :

Sécurisez votre terminal informatique : mettez à jour régulièrement vos équipements, utilisez un anti-virus et un pare-feu, sécurisez votre accès au wifi, etc.

Consultez régulièrement votre compte bancaire en ligne : afin de vérifier qu'aucune transaction douteuse n'a été réalisée.

Sécurisez vos mots de passe : variez-les, réservez chacun d'entre eux à un usage unique et créez des mots de passe qui remplissent toutes les conditions de sécurité (utilisez des caractères spéciaux, au moins une majuscule, un chiffre...)

Utilisez votre messagerie de façon sécurisée : lisez attentivement les informations contenues dans les courriels, ne cliquez pas sur les pièces jointes ou sur les liens qui paraissent douteux, etc.

Et en cas d'incident ?

Si vous constatez avoir été piraté suite à un achat en ligne, contactez tout d'abord votre banque pour faire opposition sur votre carte bancaire et pour ensuite demander le remboursement des opérations frauduleuses ou demander l’attribution d’une nouvelle carte bancaire. L'opposition sur votre carte bancaire peut également être réalisée via le service interbancaire d'opposition à carte bancaire 0 892 705 705 (ouvert 7 jours/7 et 24h/24), numéro surtaxé : coût d'un appel vers un numéro fixe + 0,34 € TTC/min, depuis un téléphone fixe ou mobile. Vous pouvez ensuite signaler ce piratage sur Perceval, la plateforme de signalement des fraudes à la carte bancaire. FERMETURE-ONLINE.COM est soucieux du respect de ses clients et à tout mis en œuvre pour leur présenter de vrais produits, sur mesures, de qualité, parfaitement décrits afin qu’ils commandent en toute sérénité et sécurité .